Comment j’ai rencontré le reiki

…. et ce que j’ai expérimenté.

Depuis ma plus tendre enfance, j’étais allergique au pollen des fleurs. J’avais le nez qui coulait dès le mois de février, jusqu’à mi-aout. Les yeux me grattaient. Je ne pouvais pas approcher une fleurs de prés pour savourer son parfum.

Il y a dix ans, j’ai reçu un soin Reiki par un ami praticien premier degrés. Le fait est que je n’ai plus eu besoin de prendre d’antihistaminiques depuis. Quelle libération !! Il a fallu que je me rende à l’évidence que le monde de l’énergétique était bien plus concret que ça n’en avait l’air.

A chaque fois que j’avais un « gros coup de pompe » du fait d’un planning peu propice au repos, je faisais un petit soin. A chaque fois, je me sentais nettement plus en forme. J’avais refait le stock « d’énergie ». En 2014, je me suis donc initiée, dans l’école de Dom Jeambrun ( http://www.planete-reiki.fr à Juvignac). Et quelques mois plus tard, j’ai passé le deuxième degrés. Depuis 2014, je n’ai plus eu de rhume pendant l’hivers ( encore moins de grippe et autre virus hivernal). La simplicité du Reiki fait que je peux me donner un soin à moi-même, mais aussi aux autres. Je peux soulager les douleurs lombaires de mon mari. Soigner l’otite de ma soeur. Apporter un moment de bien être et de détente à chacun de mes proches.

J’ai pu aussi mieux comprendre et guérir mes blessures émotionnelles, mon anxiété. Tout un processus de nettoyage et de guérison en profondeur … sans que j’ai eu à passer par les voies du mental, de la conscience voire de la psychanalyse. J’ai expérimenté un processus de guérison tout en douceur, version » développement durable » des temps moderne. Ecologique pour soi.

Je m’émerveille tous les jours des feed-backs qui me reviennent. Car même si mes expériences démontrent son efficacité, mon mental n’a pas toujours ignoré la petite voix du doute, insidieuse, qui chuchotait, et chuchote encore quelque fois. Je comprends qu’elle fait partie de mon éducation, et du monde dans lequel je vis. Elle complète mon libre-arbitre, ma réflexion, en me permettant toujours de faire des choix « éclairés » pour le respect de mon écologie personnelle, de mon indépendance et de ma liberté de penser.

Toutefois, les faits parlent d’eux-mêmes.

Aussi, poursuivre le processus d’initiations et de formation jusqu’à la maîtrise devint une évidence. J’aime partager par le biais de soins et de l’enseignement et permettre ainsi à tout un chacun de vivre sa propre expérience du Reiki, « pour le meilleur » 🙂 ❤ .